fbpx
Isabelle Palé Photographe

Blog : « Et quand tu ne fais pas de photos, tu fais quoi ? »

Cette question je l’ai entendue plusieurs fois.
Au début, je ne savais pas trop dans quel sens la comprendre.
Je me disais : serait-ce une question détournée qui pourrait se traduire par : quand tu ne fais pas de photos, tu te tournes les pouces ?… Tu ne fais rien ?…
Ou option 2 : ils se questionnent peut-être sur ce qu’est réellement le métier de photographe ?…
Je vous avouerai que j’avais plutôt tendance à penser que cette question relevée plus de la première interrogation.


Très vite j’ai réalisé que d’un point de vue extérieur le métier de photographe pouvait interroger. Comment vit-on de la photo ? Que fait-on quand on n’est pas en train de faire de photos ? Est-ce qu’on peut en vivre ? Être pro c’est juste faire de belles photos ?

Nous sommes nombreux à être passionné par la photo.

Des amateurs avertis sont prêts à se lever à 5h du matin pour avoir la belle photo du lever de soleil à l’endroit repéré la veille sur la belle vallée embrumée. D’autres, manifestent davantage leur envie de s’équiper, d’appréhender la technique et d’apprendre les règles de l’art de la photographie. Ou certains ont cette envie d’immortaliser simplement des instants, pour garder une trace de leurs voyages, des fêtes de famille, ou encore de ce beau champ de lavande qu’ils s’imaginent déjà en poster dans leur salon.


Au fond, amateur ou professionnel, c’est la passion qui nous anime.


Peut-être que vous qui lisez cet article, vous adorez prendre des photos ? En vacances, ou de vos amis, de votre famille… Vous avez même acquis un super reflex pour vous éclater et faire des photos au rendu que vous attendez.
Autour de vous, dites-vous alors que : vous ‘adorez faire des photos’ ou que ‘vous êtes photographe’ ?


La nuance est là…

Revenons donc à cette question du « tu fais quoi quand tu ne fais pas de photos ? »
Lorsqu’on devient photographe professionnel, le titre de ‘professionnel’ fait la différence avec ceux qui pratiquent la photo pour leur plaisir.

Entrent donc en jeu, le milieu de l’entreprise, le monde de l’entrepreunariat.
Vous savez ce fameux numéro SIRET qui justifie que vous êtes une entreprise déclarée auprès d’une Chambre des métiers et vous donne même le titre de Chef d’entreprise ! Ça ne rigole plus…

De là, en découlent des aspects moins glamour : le business plan, le chiffre d’affaires à prévoir, les clients à trouver, les charges à payer, les déclarations aux RSI, le matériel photo et logiciels à amortir…


Le photographe professionnel a cette image de faire rêver, par des clichés magnifiques, par des images remplies d’émotion, et évidemment que c’est notre objectif (si je puis dire) ! Mais selon moi, il est aussi important et intéressant de dévoiler parfois les coulisses. Cela permet de faire comprendre ce que représente cette profession.


Derrière nos photos, il y a du temps de travail avec toutes les casquettes que porte un gérant d’entreprise : de la communication en passant par la comptabilité, la prospection ou encore le service client et le traitement apporté à chaque photo livrée.


Photographe est donc un métier et pour y arriver on se doit surtout d’aimer ce qu’on fait et de :

– travailler
– se former
– se faire connaître
– attirer des clients
– faire des photos
– traiter les photos
– livrer les photos
– créer des supports
– établir sa communication
– prospecter
– prendre le temps de renseigner ses clients
– rendre un service impeccable
– actualiser ses réseaux sociaux
– actualiser les pages de son site internet
– établir son prévisionnel
– faire des devis / factures
– faire sa compta
– mettre en place des projets
– se créer un réseau de partenaires
– se faire connaître auprès de prestataires qui peuvent avoir besoin de nos services
– etc etc


Voilà ce qu’est mon métier de photographe, prendre des photos et surtout tout le reste…

Mais quelle belle aventure que de réaliser un métier qu’on aime avec son lot de satisfactions, de doutes, de mérites et de peurs…
D’ailleurs, il est important de bien s’entourer, sentir ses proches présents et à l’écoute quand une période de questionnement ou de démotivation s’installe.
Sans oublier bien sûr, les jolies rencontres avec les personnes qui nous font confiance, car notre métier est avant tout d’apporter du bonheur aux gens et des souvenirs précieux. Leurs témoignages en retour sont toujours une preuve touchante d’avoir réussi à leur apporter ces petits bonheurs, cela me motive et me pousse à toujours faire au mieux.


Et vous, seriez-vous tentés de vous lancer à votre compte dans un domaine que vous aimez ? Je vous le souhaite !

Photographe je suis, entrepreneure je resterai ! 🙂

Menu